Aller au contenu

Vóden

© Claire Huteau 2021 -Vóden - Musique de Scandinavie et des Balkans- nyckelharpa, vielle à roue

L'histoire de Vóden

C’est en 2015 que Marguerite Lersteau et David Sévérac font connaissance en musique à travers des sessions où ils font sonner ensemble leur deux instruments cousins : le nyckelharpa et la vielle à roue.

Venant tous deux de l’univers des musiques traditionnelles à danser, ils échangent un répertoire de mazurkas, scottish, valses, bourrées, ronds de St Vincent, …

Ils partagent également rapidement une attirance commune pour les musiques du bassin méditerranéen et des Balkans, se nourrissant des mêmes influences que peuvent représenter les projets de la famille Chemirani, les projets du multi-instrumentiste Éfrén López ou bien encore les nombreux enregistrements de collectage des musiques de Turquie, de Grèce, de Bulgarie…

A partir de 2017 Marguerite se passionne pour l’étude des musiques à danser de Suède et de Norvège et bénéficie d’un accompagnement délivré par Eléonore Billy.

Au printemps 2018, David et Marguerite expriment une volonté de vouloir rassembler au cœur d’un même répertoire leurs influences scandinaves et balkaniques. Vóden voit le jour et donnera son premier concert l’été de la même année.

Aujourd’hui leur esthétique s’étoffe avec l’ajout de pièces chantées et jouées aux kavals bulgare et anatolien.

Marguerite Lersteau

Nyckelharpa, Chant

David Sévérac

Vielle à roue, Kaval bulgare et anatolien

Marguerite explore la musique en autodidacte depuis l’âge de 10 ans, d’abord au chant et à la guitare folk .

Elle découvre à 18 ans les musiques traditionnelles à travers l’apprentissage du violon et se passionne depuis 2014 pour l’étude du nyckelharpa (vièle à archet suédoise du XIVème siècle).

Son intérêt va vers les répertoires scandinaves et balkaniques qu’elle interprète au chant et au nyckelharpa.

Elle étudie également la technique du klasik kemençe turc.

Son parcours l’a amenée à se perfectionner auprès de Maxime Chevrier, Eléonore Billy, Eléonore Fourniau, Henri Agnel, Efrén López, Veka Aler, Kelly Thoma, Isabelle Courroy, Chrysanthi Gkika et Mia Marin.

Elle joue aujourd’hui au sein de plusieurs autres projets parmi lesquels le groupe Soñj (musiques anciennes occidentales et musiques anciennes et populaires d’Orient) et le sextet Vilaine ( Chants polyphoniques à danser en langues régionales de France diverses et variées )

Passionné par le son et la musique, David commence son parcours par l’étude du  piano. Son chemin croise plus tard celui des musiques traditionnelles du monde et il se perfectionne de manière autodidacte aux percussions (darbouka, bendir, riqq…) et à la vielle à roue – son instrument principal et grâce à laquelle il a pu marier ses connaissances rythmiques et mélodiques.

Musicien polyvalent, il pratique aujourd’hui le kaval (flûte oblique des balkans) et enseigne la technique de la vielle à roue.

Il s’est perfectionné avec des musiciens tel que Grégory Jolivet, Romain Baudoin, Isabelle Courroy, Henri Agnel, Efrén López et a notamment participé au collectif Kreiz Breizh Akademi #5 (formation dédiée à l’étude des musiques modales et dirigée par Erik Marchand). C’est durant cette formation qu’il a eu l’opportunité d’étudier en Egypte auprès de maîtres musiciens.

​Il joue actuellement dans les groupes Soñj (musiques anciennes occidentales et musiques anciennes et populaires d’Orient), Nava (musique à tempéraments nomades).